Bienvenue en Terres de Nacre, en Normandie, sur les plages du débarquement.

Patrimoine religieux

Église Notre-Dame de la Nativité - Bernières-sur-mer

Église Notre-Dame de la Nativité - Bernières-sur-mer :

Église du XII-XIIIe  classée aux monuments historiques en 1840.

Bel exemple de l’architecture religieuse médiévale. Cet édifice s’apparente aux plus prestigieuses constructions qui lui sont contemporaines, telles que l’Abbatiale de la Trinité de Caen et la Cathédrale de Bayeux. Elle détient la plus élevée des tours de la côte avec ses 67 mètres de haut. Ses curiosités : grand retable, maître-autel, tableau de la crucifixion, ex-voto des marins.


Église de Saint-Aubin-sur-mer  

Église de Saint-Aubin-sur-mer :

Église du XIXe de style gothique.  C’est en 1831, que par ordonnance royale et sur proposition de Monseigneur Dancel, Évêque de Bayeux, le hameau fût doté d’une chapelle vicariale, dépendant toujours de la paroisse de Langrune-sur-mer, jusqu’en 1843, date à laquelle l’autonomie paroissiale lui fût accordée. Le transept sud abrite une console de bois style Louis XV.


L’église Saint Martin - Langrune-sur-mer  

L’église Saint Martin - Langrune-sur-mer :

Église du XII-XIIIe  classée aux monuments historiques en 1840. Sa construction révèle différentes influences architecturales de l’art Roman jusqu’à l’apogée du Gothique. Elle abrite les reliques du martyr romain Saint Hélidor ainsi que plusieurs vitraux offerts par le comité du Débarquement en mémoire de la libération de Langrune-sur-mer.

Un tableau de la Vierge à l’Enfant avec Saint Jean-Baptiste de Giovanni Antonio Sogliani d’époque renaissance y était disposé. Aujourd’hui, pour des raisons de conservation, il se trouve au musée des Beaux Arts de Caen. Une reproduction de cette œuvre est cependant visible dans l’église.


L’église Saint Quentin - Luc -sur-mer 

L’église Saint Quentin - Luc -sur-mer :

Il existait déjà une église dès le XIe siècle mais seule la tour clocher a subsisté de cette construction romane et sa base même pourrait être d’époque antérieure. Le second étage de la tour daterait du XIIIe siècle et son parapet crénelé a été rajouté au XVIe siècle (clocher Cl. M.H 1886).L’ancienne église a été détruite dès  1873 afin de bâtir cette nouvelle église de style néo-roman byzantin selon les projets de l’abbé Vengeon.

La croix visible dans l’église, autrefois érigée dans le cimetière attenant, date de 1662. (Croix Cl. M.H 1907).Cette croix à double face, haute de 2,50 m présente d'un côté le Christ en croix et de l'autre la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus dans ses bras. 


La chapelle de bonne espérance dite également chapelle des baigneurs - Luc-sur-mer  

La chapelle de bonne espérance dite également "chapelle des baigneurs" - Luc-sur-mer :

C’est en 1859 que l’Abbé Vengeon entreprend de construire une chapelle à proximité du rivage sur ses propres deniers et avec l’aide de quelques dons. Son but était de satisfaire les estivants souhaitant profiter de la plage et qui trouvaient l’église trop éloignée. La chapelle a été rénové en 1958 (vitraux, statue et autel). La sculpture en chêne de la Vierge, est due au ciseau de Lydia LUZANOVSKI. L'autel en pierre de Berchères est l'œuvre de Jean Ransart, la grille en fer forgé de la tribune est signée Jacques Briand et les vitraux (1956-1957) sont du maître verrier Gérard LARDEUR.


Basilique Notre Dame de la Délivrande - Douvres-la Délivrande 

Basilique Notre Dame de la Délivrande - Douvres-la Délivrande :

À partir de 1853, l’actuelle Basilique est construite pour remplacer la chapelle de 1150. L’intégralité du bâtiment est classée aux monuments historiques. La Basilique abrite la statue de Notre Dame de la Délivrande et le musée des manteaux de la Vierge (fermé pour travaux). Succédant à un culte païen, le pèlerinage de la Délivrande est le plus ancien en Normandie. Durant le Moyen-Age, il était aussi célèbre que celui du Mont-Saint-Michel. Une procession a toujours  lieu au mois d’août.


Église Saint Rémi - Douvres-la Délivrande 

Église Saint Rémi - Douvres-la Délivrande :

Église de style roman. Le chœur et ses deux bas-côtés seraient datés du XIVe ; ils ont été restaurés et modifiés. La nef, de style ogival, est de construction récente. La partie la plus intéressante et aussi la plus ancienne est la tour du clocher.

Le clocher est classé monument historique en 1862; il est un bon exemple du mariage d’une tour romane et d’une flèche gothique. La tour comporte trois étages et une flèche pyramidale octogonale, flanquée de huit clochetons. Les clochetons d’angle ont été détruits et reconstruits au milieu du XIXe.

Chapelle lalique douvres la delivrande

L’œuvre de Lalique de la chapelle Notre Dame de Fidélité - Douvres-la Délivrande :

La communauté de la Vierge Fidèle fut fondée en 1831, par Henriette d’Osseville. Faute de moyen, la construction de la chapelle a été interrompue pendant une longue période. Elle n’est achevée qu’en 1929.

Cette  chapelle abrite un ensemble de très grand intérêt réalisé vers 1930 par le maître verrier René Lalique. L’œuvre est constituée de trois verrières, d’un Christ en croix, d’un retable, d’une porte de tabernacle, de colonnes lumineuses, etc.

 Elle est installée dans la chapelle en 1931 pour les fêtes de Pâques.  Elle est le témoin d’une technique architecturale et artistique remarquable (classée en 1990).
www.congregation-notre-dame-de-fidelite.com


Église Saint Jacques - Cresserons 

Église Saint Jacques - Cresserons :

Fondée au XIIe, elle présente des caractéristiques d’architecture et de décoration romane comme la porte à deux archivoltes (losanges et zigzags) et les colonnettes des fenêtres qui surplombent cette porte. L’édifice est restauré en 1610. Le chœur et le transept sont construits entre 1830 et 1870 par M. Desclais.  Le clocher-mur, établi en 1727,  ainsi que la façade ont été ravalés en 1989.

 
Ancien temple - Cresserons

Ancien temple - Cresserons :

Un premier temple protestant est détruit lors des guerres de religion. Un second lieu de culte est édifié, mais en 1866, les fidèles y sont trop à l’étroit. Un troisième temple néo-gothique est donc construit, malgré l’opposition de la commune. Il est inauguré en 1877. Depuis 1999, il fait l’objet d’une reconversion, aujourd’hui c’est le lieu d’une MJC.


Église Saint Samson - Plumetot

Église Saint Samson  - Plumetot :

(Inscription sur la liste des Inventaires Supplémentaires des Monuments Historiques en 1927).

Église du XI et XIVe.Le mur Sud de l’église et une partie du mur septentrional datent du XIe, ils sont appareillés  en arête de poisson. Le clocher, couvert en bâtière, est armé de contreforts et le chœur est extérieurement décoré d’une frise de quadrilobes. Il daterait, avec la chapelle, du XIVe. Elle possède une superbe clef de voûte ornée d’un blason sculpté aux armoiries d’un seigneur de Plumetot. Ce blason est soutenu par un ange renaissance dont les ailes semi déployées décrivent un cercle. Une piscine sacerdotale est formée de deux cuves encastrées dans le mur.

Un maître autel abrite un retable à colonnes torses du début du XVIIIe.


Église Saint Pierre - Anisy 

Église Saint Pierre - Anisy 

(Inscription sur la liste des Inventaires Supplémentaires des Monuments Historiques en 1927) :

 Placé sous l’invocation de Saint Pierre, c’est un édifice rectangulaire assez simple. Il a une nef à trois travées et un chœur à deux travées. L’ensemble a été édifié au XIe et XIIe: ouvertures en plein cintre, contreforts, et corniches à modillons.

L’édifice a été remanié au XIVe siècle ; des fenêtres ogivales plus conséquentes ont été ouvertes.

Le pignon principal qui supporte un simple clocheton abrite une porte romane ornée de colonnes, de chapiteaux et d’un arc décoré de frettes crénelées. Les murs latéraux présentent un étonnant appareil de pierres plates disposées en arêtes de poisson. Le Maître-autel est surmonté d’un retable baroque datant du XVIIe siècle.

 
Église Saint Martin - Colomby Anguerny

Église Saint Martin - Colomby Anguerny :  

L’église Saint-Martin en pierre de Caen (XIe et XIVe) est composée d’une nef romane et d’un chœur de style ogival. Elle est sous le patronage du chapitre de la Cathédrale de Bayeux. Le clocher de l’église est l’un des plus anciens du Calvados. Son originalité réside dans le retrait marqué de chaque étage, le dernier niveau ayant servi de guette. Sa flèche en pierre a probablement été reconstruite au XIVème siècle (classée aux monuments historiques en 1910). Le maître-autel est en marbre de Vieux (XVIIe et 1760).

 
Église Saint Vigor - Colomby Anguerny

Église Saint Vigor - Colomby Anguerny :

Cette église romane certainement bâtie au XIIe, dépendait à l’origine de l’Abbaye aux Dames de Caen. Elle a fait l’objet de modifications, avec notamment l’ouverture de fenêtres ou la reconstruction de la façade occidentale. Des contreforts plats ornés de colonnettes épaulent la nef, le chœur a été presque entièrement reconstruit au XVe.

 
Eglise Saint Georges - Basly

Eglise Saint Georges - Basly :

(M.H 1927)

Fief protestant pendant des siècles, Basly a connu de nombreux conflits avec l’Église Catholique.

L’église était à l’origine une dépendance de l’Abbaye de Saint Wandrille, tenue par des moines bénédictins. Le porche typiquement roman date du XIIe et le chœur de l’édifice abrite un précieux Christ en bois du XIIIe. Seul le clocher a été touché lors des bombardements du 6 juin 1944. Complètement détruit, il n’a pas été reconstruit à l’identique et a été raccourci de deux mètres. 


Nous mettons à votre disposition dans les offices de tourisme une brochure présentant plusieurs balades pour découvrir des curiosités du patrimoine des communes Terres de Nacre.

NewsletterNewsletter
Rechercher un logement