Agrandir le text Diminuer le text

Claire nous raconte son marché

Le marché au poisson, c’est un peu l’âme de Courseulles. Si vous venez dans cette petite ville sans passer par les étals de l’avant-port quai des Alliés, vous louperez quelque chose…

C’est d’abord un lieu incontournable pour sa convivialité.

Vous y rencontrerez Laetitia, Valérie, Séverine et tant d’autres figures courseullaises. Bon pied, bon œil, elles sont là tous les matins et toute l’année.

Sans exception ! Et croyez-moi, parfois sous la pluie en plein hiver, ce n’est pas une sinécure ! Pourtant vous les y trouverez en bottes et en cirés, et toujours avec le sourire. Elles ne seront jamais avares en conseils pour la préparation de délicieux mets et vous repartirez sans doute avec une recette locale.

Quand je m’y balade, je viens généralement pour une poignée de bulots fraîchement débarqués, pour me préparer une petite entrée, et j’en repars invariablement les bras chargés de paquets. Laissez-vous tenter par cette sole luisante, ce carrelet bien frais, ces bouquets qui frétillent, et ces huîtres mmmh bien iodées…directement de la mer à l’assiette.

Sur le coup de midi, il est possible d’assouvir une folle envie de dégustation de fruits de mer, accompagnés d’un bon verre de vin blanc sec, chez Angèle, sur les mange-debout face au port de Courseulles.

D’octobre à avril, c’est la saison des Saint-Jacques. Observez donc comme les pêcheurs décoquillent avec habileté la célèbre noix, reine de la Normandie.

Et si vous avez de la chance, vous pourrez assister à la débarque du Pierrefabant, du Daviken, du Raph’al, du Sextant, du Sainte-Thérèse et de bien d’autres chalutiers et fileyeurs-caseyeurs.

Comme vous l’aurez compris, au-delà d’être L’ENDROIT où acheter du poisson, c’est un lieu de vie.

Soutenez les marins-pêcheurs normands, achetez local !

Claire