Nous avons rencontré Fanny et Charles, deux trentenaires amoureux de la mer, installés depuis 2010 dans la zone conchylicole d’Asnelles-Meuvaines.

Médaillés d’or en 2019 pour la qualité de leur produit, ils nous racontent leur quotidien : un métier physique et prenant, mais un métier de passion, dans un cadre idyllique, au grand air, au contact d’un produit noble de la mer : l’huître !

La médaille d’or, une référence de qualité

La qualité de leurs huîtres a été récompensée par la médaille d’or, au concours général agricole 2019, organisé en marge du salon de l’agriculture.

« On a envoyé une bourriche à Paris, sans trop y croire et on a décroché le grâle ! Ça nous a ouvert des portes, on travaille maintenant avec d’autres médaillés. »

explique Fanny qui sourit derrière son masque.

Une saveur iodée qui se déguste nature

Avec seulement 2 ha, le couple mise sur la qualité plus que la quantité. Leur huître brassée par la mer est charnue, bien ronde, dure en coquille, blanche et nacrée.  « Il faut la déguster nature avec un trait de citron » conseille Fanny.

Un métier calé sur les marées et les saisons

Au printemps et durant l’été, avec leurs employés, Fanny et Charles retournent les 9000 poches sur les tables, qui contiennent les naissains. En septembre, ils remontent les poches jusque dans leur atelier et grâce à la trieuse, les huîtres sont séparées par taille. Une fois triées, elles sont remises dans les poches et hop, c’est reparti pour un cycle en mer.

« En février et en mars, on expédie 90% de notre production aux professionnels installés en Charente et en Bretagne ; elles ont alors 18 mois. » 

rajoute Fanny.

Où trouver les huîtres de Fanny et Charles ?

Le couple et ses employés vous attendent sur le port de Courseulles-sur-mer le samedi toute la journée et le dimanche matin.

Vous pouvez aussi passer à l’atelier dans la zone conchylicole le samedi entre 9h et 12h30 et entre 14h et 17h30.

Partager :

Aller en haut de page