La Normandie a toutes les raisons d’être fière de son patrimoine gourmand. Elle ne peut que s’enorgueillir de proposer 4 fromages AOP. Et ceci grâce à ses verts pâturages qui offrent une herbe riche.

Par Anne – Temps de lecture 2 minutes

Nos belles vaches « à lunettes » produisent du lait de grande qualité.

  • Le Neufchâtel, originaire du Pays de Bray en Seine Maritime est le plus ancien de nos fromages. Il a la particularité d’être en forme de cœur. La légende raconte que pendant la guerre de cent ans, les paysannes offraient aux soldats anglais ces fromages pour leur témoigner leur affection. Au XVIIIème siècle il est distribué à Rouen, Paris, voire en Angleterre. Au XIXème siècle on le retrouve dans des magasins tels qu’Harrods à Londres.
  • Le Pont L’Evêque est appelé angelot au Moyen-Âge en raison du territoire où il est produit, Le Pays d’Auge. Il aurait été créé au XIIème siècle par des moines ; Il devient Pont L’Evêque au XVIIème siècle. En effet les producteurs venaient le vendre sur le marché de cette même ville. 3,5 litres de lait sont nécessaires pour fabriquer un Pont L’Evêque.
  • Le Camembert est probablement le fromage le plus connu de France. Nous le devons à Marie Harel qui le met au point en 1791. La légende raconte qu’elle aurait aidé un prêtre réfractaire à se cacher des Républicains. En remerciement ce prêtre lui aurait prodigué de précieux conseils quant à l’égouttage, le salage et le séchage sur des planches de bois. Elle qui avait pour habitude la fabrication de fromages frais classiques, elle fabrique désormais un fromage à croûte fleurie. Le Camembert était né ! Mais le Camembert n’est pas un Camembert sans son emblématique boite ronde tout spécialement créée pour lui en 1880 et qui permettait de faciliter son transport. 2,2 litres de lait cru sont nécessaires à la fabrication d’un Camembert de Normandie.
  • Le Livarot que l’on surnomme le colonel. La raison ? les laîches de roseaux séchées qui l’entourent pour empêcher l’affaissement durant l’affinage sont au nombre de 5 comme les 5 bandelettes portées sur les épaules d’un colonel. Le Livarot est indéniablement le fromage normand qui a le goût le plus puissant. Fromage à pâte molle et à la croûte orangée ses origines remontent à la fin du XVIIème siècle. Comme son nom l’indique il est fabriqué autour de la ville de Livarot dans le Pays d’Auge. 5 litres de lait de vaches normandes sont nécessaires à la fabrication de 500g de Livarot.
  • La Teurgoule est un dessert typiquement normand dont les origines remontent au XVIIIème siècle. Ce riz est cuit dans du lait sucré de longues heures à four doux. La note gourmande est offerte par la cannelle. Du riz en Normandie ? En 1756, la disette menace la population. En effet, les aléas climatiques ont réduit à néant les récoltes. Les émeutes populaires grondent. L’Intendant de la Généralité de Caen sous Louis XV est alors Monsieur de Fontette. Il fait importer du riz et des épices, et fait placarder des affichettes expliquant comment cuire cet aliment jusqu’alors inconnu. Il est alors proposé aux normands de le cuire dans du lait. Ce plat riche les sauve de la famine. Teurgoule viendrait du normand « se tordre la goule c’est à dire la tête ».

La goule étant un terme très employé en Normandie et synonyme de bouche ou figure en patois normand.

En effet, les normands affamés se seraient précipités pour en manger dès la sortie du four et se seraient « tordus la goule » c’est à dire brûlés.

À déguster sans modération accompagnée de fallue, la brioche plate régionale.

La visite de la fabrication du Livarot vous intéresse ?

Contactez notre partenaire Le Village Fromager Graindorge installé à Livarot depuis 1910.

Le village fromager – fromagerie Graindorge

LIVAROT-PAYS-D’AUGE

    Visite de la fromagerie Graindorge à travers un couloir de galeries vitrées. Découverte de la fabrication du Livarot et du […]

Découvrez le portrait d’Estelle, fromagère passionnée

chez estelle fromagerie noel 2021 credit nathalie papouin 2

Le fromage ? Elle est tombée dedans toute petite et on vous explique comment…

Installée à Courseulles-sur-Mer rue de la Mer et native de Lisieux, c’est dans le pittoresque village de Camembert qu’elle passe les 25 premières années de sa vie…

Formée aux côtés des meilleurs, c’est désormais pour notre régal à tous qu’elle nous accueille dans sa boutique, afin de nous faire profiter de ses savoir-faire de maître fromager.

Bonne dégustation à tous,

Partager :

Aller en haut de page